Gouttière anti ronflement : comment ça marche ?

Une gouttière anti ronflement est un appareil adaptable à la mâchoire et que l’on place dans la bouche dans le but de traiter les ronflements. Conçu généralement en plastique transparent et souple, il est semblable à un bouclier vestibulaire ou aux dentiers des sportifs (boxeurs, rugbymen). Pour une première utilisation, lorsqu’il ne s’agit pas d’un dispositif réglable, l’appareil est ordinairement immergé dans l’eau bouillante, puis placé dans la bouche pour le mouler afin qu’il prenne la forme adéquate. Après la réalisation de l’empreinte dentaire, il suffit de le porter toutes les nuits pour réduire, voire supprimer les ronflements. La gouttière anti ronflement est, donc, un appareil efficace qui fonctionne selon le principe de la propulsion mandibulaire, empêchant l’affaissement de la langue et en favorisant la respiration nasale.

Le principe de la propulsion mandibulaire

Au cours du sommeil, le tonus musculaire baisse. Le relâchement musculaire de la zone de la gorge, des muscles de la mâchoire et du palais entraîne un rétrécissement de la zone pharyngienne et limite la pénétration de l’air vers les poumons. Avec cette difficulté de pénétration, qui ne rend pas aisée l’alimentation des poumons en oxygène, l’écoulement de l’air est accéléré avec une augmentation de la pression dans la gorge. Cela se manifeste par des vibrations du voile du palais et des tissus mous du pharynx, provoquant le bruit du ronflement. En somme, ce sont les tissus relâchés, notamment la musculature oro-pharyngienne, qui se mettent à vibrer et provoque le ronflement qui est, de ce fait, une action mécanique.

Repos salvateur

La gouttière anti ronflement, également, appelée orthèse d’avancement mandibulaire, déploie une action mécanique pour traiter ces vibrations sonores émises au cours du sommeil. Il s’agit d’une propulsion mandibulaire qui consiste, par la mise en bouche d’une gouttière, à faire avancer mécaniquement la mandibule (os de la mâchoire inférieure). Ainsi ; la gouttière fonctionne en maintenant, pendant le sommeil, la mâchoire en position avancée. Cet avancement mandibulaire augmente l’espace disponible pour l’air, libère le passage de l’air. Ainsi, ce repositionnement de la mandibule empêche le phénomène d’obstruction des voies respiratoires et dégage les conduits respiratoires obstrués, permettant, ainsi, d’arrêter tout ronflement. Pensez à lire notre article présentant également quelques méthodes pour améliorer la qualité du sommeil.

En maintenant cet avancement mandibulaire, la gouttière anti-ronflement favorise l’ouverture des voies respiratoires au cours du sommeil. Il maintient cette ouverture durant le sommeil et dégage l’arrière de la gorge. La circulation est facilitée, la respiration est, alors, fluide et silencieuse. En plus de cette propulsion mandibulaire, l’action de ce dispositif anti ronflement force la langue à ne pas s’affaisser et encourage la respiration par le nez.

En empêchant l’affaissement de la langue

L’orthèse d’avancement mandibulaire est, particulièrement, efficace lorsque la langue est impliquée dans la survenue des ronflements ou quand la vibration de la base de la langue est à l’origine des ronflements. En effet, chez le ronfleur allongé au cours du sommeil, les muscles de la langue et de la gorge s’affaissent et gênent la circulation de l’air. Ainsi, la langue s’affaisse vers l’arrière, glissent vers le fond de la bouche et dans la gorge et prend plus de place dans la bouche, bloquant le passage de l’air dans les voies respiratoires. L’air ayant ainsi du mal à passer, va exercer une pression qui soulève les organes et les fait vibrer à chaque entrée d’air. La vibration de ces organes (le palais, la luette, la langue, etc.) provoque un bruit : le ronflement.

La gouttière anti ronflement permet d’avancer la langue de quelques millimètres (en plus de la mandibule), augmentant, ainsi, l’ouverture des voies respiratoires. La langue est, de ce fait, décollée de la paroi postérieure, libérant, conséquemment, le passage de l’air. Ce faisant, avec la mise en bouche de la gouttière anti ronflement, la langue est maintenue dans une position propice à un sommeil sans ronflement.

Endormie au bureau sans ses gouttières anti ronflement

Le flux d’air traverse la bouche sans générer une série de vibrations sonores lors du passage de l’air. La fréquence et l’intensité des ronflements sont, alors, réduites. Cette orthèse, qui pousse la langue de manière à éviter l’obstruction des voies respiratoires, constitue de ce fait un traitement de base contre le ronflement. Elle élimine l’obstruction provoquée par la langue et permet à celle-ci d’adopter une position correcte au niveau de la bouche pour ne plus entraver le passage de l’air.

En maintenant la respiration nasale

Anomalie du bruit respiratoire au cours du sommeil, le ronflement peut être le résultat d’un rétrécissement et d’une obstruction des fosses nasales qui imposent une respiration à travers la bouche. Ainsi, beaucoup de sujets ronflent parce qu’ils dorment en respirant par la bouche au lieu du nez. C’est donc la respiration par la bouche qui entraîne le ronflement. L’air pénètre par la bouche, se frotte au voile du palais, à l’arrière de la gorge et provoque les vibrations sonores.

La gouttière anti ronflement est un appareil buccal qui permet d’éviter la respiration par la bouche en favorisant la fermeture de la bouche et la respiration physiologique au cours du sommeil. En d’autres termes, elle maintient les mâchoires fermées et amène le ronfleur à respirer par le nez. Facilitant ainsi la rééducation de la respiration et imposant une respiration nasale exclusive.